Vers la défiscalisation des pourboires en carte bancaire

Alors que les restaurateurs et hôteliers éprouvent des difficultés à recruter depuis plusieurs mois, le président de la République a annoncé l’instauration d’une nouvelle mesure afin que les pourboires par carte bancaire soient défiscalisés dès 2022. Si l’annonce ne fait pas l’unanimité du secteur, la promulgation du dispositif devrait se faire « au courant des prochaines semaines« .

Des pourboires sans charge ni imposition

Le métier de serveur ne semble plus séduire. C’est le constat de très nombreux établissements en manque de main d’œuvre depuis de nombreux mois. Pour tenter d’attirer à nouveau et permettre de « donner plus de pouvoir d’achats au personnel« , Emmanuel Macron a annoncé ce lundi au SIRHA (Salon international de la restauration, de l’hôtellerie, et de l’alimentation) de Lyon, son souhait de pouvoir défiscaliser les pourboires versés par les clients via les cartes bancaires.

Actuellement, les pourboires dématérialisés sont automatiquement déclarés et imposés. Alors que l’usage de la carte bancaire est très majoritairement le moyen de paiement privilégié par les clients, cette initiative permettrait d’harmoniser la pratique vis-à-vis des pourboires en liquide qui ne sont pas soumis à l’imposition ni aux charges patronales et sociales.

Dans la pratique, dès janvier 2022, les pourboires devraient donc être sans charge pour les employeurs et sans imposition pour les salariés qui les reçoivent.

Précisons également que la rétribution des pourboires n’est pas forcément réservée au personnel en salle, mais peut être également partagée avec l’ensemble des salariés de l’établissement, personnel en cuisine inclus. Le dispositif et ses modalités seront à cadrer par le législateur dans les semaines à venir.

COGEST en partenariat avec PEELOT

Pour plus d’informations, nos experts vous accompagnent







    image_pdfTéléchargez en PDF - Impression